Publié le

parution septembre : Le Bestiaire ou cortège d’Orphée

le bestiaire
le bestiaire

Le bestiaire – Apollinaire illustré par Véronique Champollion

Dès la conception de son bestiaire Guillaume Apollinaire voulut qu’il soit doublé de l’œuvre d’un artiste. Il a un moment pensé à adjoindre ses propres dessins, au fur et à mesure de l’écriture, deux langages se répondant et se complétant – mais un regard extérieur était mieux à même d’ouvrir le champ des significations. À condition de dépasser l’illustratif pour arriver à une œuvre de poids égal. Sans cette exigence chaque créature peut sembler un dense tissu d’allusions à la mythologie, à l’hermétisme, à la littérature. Selon Breton, l’étalage d’érudition d’un débutant.
Et qui donc pouvait saisir cette main tendue depuis plus d’un siècle ? La réponse nous semble évidente : Véronique Champollion. Mais encore fallait-il qu’Arielle Rometti comprenne la nécessité de cette rencontre et la rende possible.
C’est fait et grâce aux inventions de Véronique Champollion, où jeu et drame, tendresse et ironie se côtoient, nous pénétrons dans ce jardin des délices, qui s’offre frais et vivant comme au premier jour.

Frédéric Voilley

vente en ligne : librairie